+32 496 67 10 89 INFO@ALIASES.EU
Sélectionner une page
5 entrepreneures belges aux parcours inspirants

5 entrepreneures belges aux parcours inspirants

Blog

Le 8 mars marque la journée internationale des droits des femmes ! L’occasion pour nous de vous présenter 5 femmes belges aux parcours aussi inspirants que passionnants.

Sarah et carol, les filles à papa

Portée par des grands noms comme Marion Cotillard et Céline Dion, la marque belge Filles à Papa conjugue les styles et les influences pour proposer à ses clientes des créations qui les aideront à s’affirmer. Sarah et Carol se veulent discrètes et laissent leur griffe parler pour elles. Elles ont su détourner les codes, en s’entourant d’artistes et d’esprits créatifs, pour ensuite se lancer dans le « presque provocant » dès 2009.

Avec des points de vente répartis dans 14 pays, les deux sœurs ont su s’imposer dans la cour des grands tout en suivant leurs intuitions. Chapeau bas !

EMNA, l’ambassadrice des produits sains

En 2016, Emna crée son entreprise Kazidomi avec une idée précise en tête : rendre les produits sains accessibles. Depuis, sa start-up a bien évolué, passant d’un projet de fin d’études à une entreprise florissante multipliant les partenaires. Faisant partie d’une équipe toujours plus grande, les collaborateurs œuvrent pour permettre à tous de suivre un mode de vie sain, sans casser sa tirelire.

Outre cette mission des plus inspirante, Emna déborde de belles idées et de conseils bienveillants qu’elle partage sur le blog de l’entreprise, ou via des billets d’humeur sur LinkedIn. Un bel exemple d’entrepreneuriat féminin à suivre de près !  

 

Aliases : agence de traduction et copywriting Si je peux donner au moins un conseil, c’est de dire aux femmes que nous devons davantage parler entre nous et montrer aux autres femmes que c’est possible, que lancer sa propre entreprise n’est pas forcément un chemin parsemé d’embûches. – Emna Everard.

Maurane, l’accro des restos

Maurane, c’est la meilleure amie de tous les Belges à la recherche des meilleures tables du pays. Avec plus de 140 000 abonnés sur Facebook, la blogueuse food a su conquérir le cœur (et l’estomac) des Belges avec des critiques et des découvertes qui mettent l’eau à la bouche, mais pas que ! À travers ses réseaux sociaux, Maurane nous livre aussi ses combats et ses réflexions.

Avec la fermeture des restaurants, notre accro au resto préférée ne s’est pas laissé abattre et a adapté son contenu en proposant des concours pour des plats à emporter et des recettes toutes plus gourmandes les unes que les autres.

Anouk, la psychologue digitale

Dès l’annonce d’un premier confinement, Anouck Rosseels, diplômée de Psychologie clinique, anticipe les difficultés auxquelles les personnes confinées devront faire face. Elle lance alors PsySolidaires, une plateforme en ligne qui permet aux utilisateurs de consulter gratuitement des psychologues volontaires, par téléphone ou visioconférence.

Aujourd’hui, elle souhaite transformer ce projet solidaire en un projet entrepreneurial en y ajoutant un nouveau service payant de référencement des psychologues. Anouk est l’exemple même qu’il ne faut pas hésiter à entreprendre, même en temps de crise.

Une belle évolution

Au cours des 5 dernières années, la Belgique a comptabilisé une hausse de 12,04 % d’indépendantes. Un pourcentage positif et encourageant certes, mais la réalité de ces femmes dans le paysage entrepreneurial reste difficile.

Toutefois, ces histoires nous montrent qu’il est possible d’y arriver, et que les obstacles et les crises peuvent être synonymes de moteurs.

Suivez-nous
Newsletter

Let’s Get Started

Besoin  d’un copywriter ?